[Portrait de la semaine #CODEUSES] - Maria MPUTU

Dans le cadre de la formation 100% femmes "Codeuses", nous vous invitons à découvrir chaque semaine le portrait d’une de nos apprenantes. Cette semaine, retrouvez le parcours et les aspirations de Maria MPUTU développeuse web junior.

28 février 2021 |
  • Impact social
  • Inclusion
Portraits photo : Irys Photographie 

"Codeuses" est un parcours de formation intensive et gratuite proposé par Simplon à Nantes et réservée aux femmes pour leur permettre, sans aucun prérequis technique, de se former en 8,5 mois au métier de développeuse Web.

 

Tu faisais quoi avant Simplon.co ? 

Avant la formation à SIMPLON, je travaillais comme Conseillère en assurance maladie à la Camieg (Caisse d’assurance maladie des Industries Électriques et Gazières) de Juillet 2012 à Novembre 2019. J’avais fait le tour de mon poste et je voulais de la  nouveauté dans ma vie professionnelle. J’ai alors commencé à m'intéresser aux métiers de mes collègues au service support informatique et aux formations nécessaires pour y arriver. Je m'intéressais également à la création, la mise en place et à l’amélioration des logiciels informatiques que j'utilisais au quotidien. J’étais curieuse des outils informatiques et applications internes à l’entreprise et ceux à destination des clients. Je me suis documentée sur les métiers liés à l'informatique mais j’ai surtout échangé avec des amis et connaissances qui travaillaient dans ce domaine. J’ai alors participé à des soirées Meet-up sur Nantes autour du design thinking et entendu parler d’ateliers de codage. Guidée par ma curiosité et l’envie d'apprendre, j'ai commencé les ateliers d’initiation aux codes en Octobre 2019 avec EmpowerNantes, une association Nantaise. Ces ateliers mis en place par Yoan Bloyet, médiateur à Empowernantes, étaient animés par des intervenants qui baignent depuis plusieurs années dans le monde du numériqueJ’ai eu la chance de collaborer avec Mélissa Cottin, Directrice ESTIM qui est très active dans le monde du Numérique. L'importance que Mélissa accorde à la place des femmes dans le numérique m’a particulièrement touchée ainsi que son dynamisme. J’ai également pu travailler avec Gilles Cornec, Data Scientist et formateur chez Simplon,Guy Elensky (Co- fondateur de l’application Walli) et Loïc Vanderschooten, CEO and Head of Design @Floax. J’ai alors découvert les CMS (Content Management System) comme Strikingly, le maquettage d’un site internet avec le logiciel Sigma ou encore la mise en place d’un projet. Cette expérience avec EmpowerNantes a renforcé mon envie de me diriger vers les métiers du digital.

 

Qu’est ce qui a déclenché ton inscription chez Simplon.co ? 

Ce qui a déclenché mon inscription chez Simplon, dans un premier temps, c’est  l’ouverture de cette promotion aux débutants. J’avais quelques notions grâce à ma participation à des ateliers autour du numérique mais pas de certifications reconnues. J’avais envie de découvrir et commencer comme développeuse Web et mobile afin d’apprendre à coder et construire un site internet de A à Z. Deuxièmement, Simplon proposait une promotion “Codeuses” exclusivement réservée aux femmes. J’apprécie cette démarche engagée car les femmes ne sont pas encore assez présentes dans les métiers du numérique. A mes yeux, la diversité des profils est très importante afin de maintenir la bonne santé du secteur à moyen et long terme. Les femmes ont autant leur place que les hommes dans le domaine du numérique. Enfin, le secteur du numérique est un secteur d’avenir car il bouscule les institutions dans tous les domaines d’activité. La technologie évolue constamment, des nouveaux métiers sont même créés dans ce secteur. Je suis très attirée par l’idée d’être constamment dans un environnement dynamique. Les métiers sont divers et variés ainsi que les perspectives d’évolution professionnelle.

 

Quelle est ta plus grosse fierté professionnelle ou scolaire ?  

Je suis très heureuse d’avoir choisi la filière scientifique au lycée et d’avoir obtenu un bac scientifique spécialité physique Chimie. Je ne savais pas vraiment vers quel métier me diriger à l’époque. J’avais donc fait le choix d’aller vers une filière scientifique car je voulais travailler dans un laboratoire pharmaceutique mais j’étais également attirée par les langues étrangères. J’ai donc poursuivi ma scolarité à l’université de Nantes en Langue Étrangères Appliquées au commerce international jusqu’en Master 1. J’ai commencé l’apprentissage de l’italien en plus de l’anglais et l’espagnol pour pouvoir voyager et me donner la possibilité de travailler à l’étranger. Je me suis toujours donné les moyens d’atteindre mes objectifs durant ma scolarité, discipline que je m’impose également au travail.  Après un  Bac scientifique et un Master 1 en Langues étrangères, je compte bien obtenir mon diplôme de développeuse web/mobile  afin d’avoir plusieurs cordes à mon arc pour m'épanouir professionnellement. Pour moi, un esprit que l’on ne nourrit pas se meurt. J’aime les challenges et j’ai une insatiable envie d’apprendre. Je n’ai pas peur de ce qui pourrait mal se passer, je suis toujours excité à l’idée de ce qui pourrait bien m’arriver.

 

Si tu pouvais inviter 3 personnes célèbres à dîner, qui inviterais-tu ? 

Si je pouvais inviter 3 personnes célèbres à dîner, j’inviterais des personnes motivantes, qui me donnent la force d’avancer et qui sont des symboles de réussite. 

J’inviterai Michel Obama, c’est une femme forte, indépendante et inspirante de part son parcours professionnel et personnel. J’aime particulièrement une de ses citations : “Devenir exige autant de patience que de rigueur. Devenir, c'est ne jamais renoncer à l'idée que l'on peut encore grandir”

On oublie très souvent de rappeler l’importance que les femmes ont eu dans le développement de l’informatique au vingtième siècle. Même si elle n’est plus de ce monde aujourd’hui, diner avec Hedy Lamarr aurait été très enrichissant. Elle  a marqué l’histoire des sciences en étant à l'origine du Wi-Fi en plus d’être une sublime actrice. Je plaisante d’ailleurs parfois en disant que le Wi-fi c’est la base de la pyramide de Maslow (Rire). 

Enfin j’aurais volontairement dîné avec le très combatif Nelson Mandela, pour avoir lutté toute sa vie, sans relâche, contre la ségrégation racial en Afrique Sud. Il force l’admiration par son combat qui l’a mené en prison mais également à la présidence de son pays. Il faut d’ailleurs continuer à lutter contre la discrimination qui est malheuresment encore bien présente dans notre société actuelle.

 

Quelle ambiance souhaites-tu trouver dans ta future entreprise ?

Je souhaite trouver une entreprise bienveillante qui porte des valeurs humaines, qui se préoccupe du bien être de ses salariés. Quand je me sent bien dans mon travail, je suis enthousiaste, travailler devient un plaisir, j’ai envie de relever des challenges et rester au sein de la structure. J'aimerai travailler au sein d’un groupe où les salariés peuvent bénéficier de formation pour devenir expert dans leur domaine ou évoluer professionnellement. Une entreprise qui offre une égalité des chances à tous ses salariés. La  mixité sociale dans le milieu professionnel est également très enrichissante car c’est une vraie richesse humaine et intellectuelle d’apprendre des autres. Après l’obtention de mon diplôme de développeuse web/Mobile j'aimerai bien entendu travailler dans le secteur du numérique. Avoir un travail qui me permettra de concilier plusieurs compétences techniques et humaines. Les langues étrangères, l’utilisation des outils et logiciels informatiques que j’ai appris ou encore le management et les méthodes agiles. J’ai envie d’un métier où je pourrais mettre en pratique mon aisance en communication aussi bien en interne qu’avec les clients.

 

 

•••

 Envie d'en savoir d'avantage sur Tiphaine? Contactez la via LinkedIn

Elle sera disponible pour une embauche à partir de mars 2021. 

•••

Parce que les femmes sont en minorité dans les métiers techniques du numérique.

Parce que notre futur numérique doit être pensé par des développeurs et développeuses issues de parcours diversifiés. 

Soutenez les #Codeuses. Partagez, likez, recrutez.

 

 

 

Partager cet article
Retourner en haut