[Portrait de la semaine #CODEUSES] - Adèle VERCAYGNE

Dans le cadre de la formation 100% femmes "Codeuses", nous vous invitons à découvrir chaque semaine le portrait d’une de nos apprenantes. Cette semaine, retrouvez le parcours et les aspirations de Adèle VERCAYGNE développeuse web junior.

1 février 2021 |
  • Impact social
  • Inclusion
Portraits photo : Irys Photographie 

"Codeuses" est un parcours de formation intensive et gratuite proposé par Simplon à Nantes et réservée aux femmes pour leur permettre, sans aucun prérequis technique, de se former en 8,5 mois au métier de développeuse Web.

 

Tu faisais quoi avant Simplon.co ? 

 

J’étais dans le développement, mais économique cette fois. J’ai commencé dans une entreprise spécialisée dans la conduite du changement, où j’ai mené des audits pour les entreprises du médico-social et créé des actions autour de l’économie circulaire, tout en ayant une partie communication et marketing. J’ai ensuite déménagé en Loire-Atlantique pour travailler dans une association de sensibilisation à l'environnement. Dans cette association, j’ai mis en place des actions pour les enfants et le grand-public (pièces de théâtre, ouverture des jardins de particuliers, conférences…). J’ai ensuite eu l'opportunité d’intégrer le Conseil Régional des Pays de la Loire, où j’ai travaillé en lien avec les entreprises du numérique, à l’animation et au déploiement de cette filière. 

 

Pourquoi es-tu devenue développeuse ?

Au cours de mon parcours professionnel, j’ai eu la chance d’être multi casquettes. Entre deux actions en lien direct avec mes compétences, j’ai aussi dû me former à la communication, au marketing… pour finalement devoir retrousser mes manches et mettre les mains dans du code. J’ai tout de suite accroché à ce nouvel univers, cette façon de penser, de réfléchir, complètement différente de ce que j’avais pu faire avant ! Entre la découverte d’un monde nouveau et les enchaînements de casse-têtes, cette envie d’aller plus loin ne m’a jamais quitté. Si j’ai arrêté de coder pendant un moment, j’ai eu la chance de rencontrer une partie de l’écosystème de la région, qui m’a poussé à continuer dans cette voie. Le confinement est arrivé, et m’a permis de réfléchir, de prendre le temps d’analyser mes envies pour le futur, et de reprendre une formation. 

 

Quelle est ta valeur ajoutée dans une équipe ? 

Avoir suivi un cursus universitaire m’a appris à être organisée et à être très autonome. Mes différentes expériences professionnelles m’ont quant à elles permis de développer mon aisance relationnelle (qui me manquait cruellement au début !), et de travailler en équipe. Je sais me montrer persévérante face à une difficulté,  qu’elle soit technique, ou humaine.  

 

Parles nous de tes passions / hobbys … 

Je suis quelqu’un de très sportive : j’ai commencé par faire de l’athlétisme pendant 10 ans, de l’équitation pendant 15, je fais du yoga tous les jours et du surf dès que je peux. J’adore pousser mes limites, voir les progrès (plus ou moins longs), répéter les mêmes gestes jusqu’à ce que ça devienne une deuxième nature. Je ne vois jamais de fin dans le sport, mais toujours une progression, même la plus infime (qu’elle soit physique, technique ou mentale). Une autre passion qui me guide tout autant que la première est la préservation de la nature : j’essaye de respecter le plus possible l’environnement qui m’entoure, que ce soit la faune ou la flore  : sur la plage j’ai sous un bras ma planche de surf et dans l’autre main un sac poubelle pour ramasser les déchets). Forcément, ça ne s’arrête pas là puisque j’ai aussi recueilli deux vieilles juments abandonnées il y a deux ans.

 

Dans quel type d’entreprise souhaites tu travailler ?

J’apprécie particulièrement les petites structures : on est plus enclin à toucher à tout et j’adore ce côté multicasquette. Mais le plus important reste l’ambiance de la structure, qu’elle soit grande ou petite : quand il y a de la vie, quand les idées fourmillent de partout et qu’on met l’humain au centre, c’est là que je m’épanouis le plus. 

 

•••

 Envie d'en savoir d'avantage sur Adèle? Contactez la via LinkedIn

Elle sera disponible pour une embauche à partir de mars 2021. 

•••

Parce que les femmes sont en minorité dans les métiers techniques du numérique.

Parce que notre futur numérique doit être pensé par des développeurs et développeuses issues de parcours diversifiés. 

Soutenez les #Codeuses. Partagez, likez, recrutez.

Partager cet article
Retourner en haut